Loading ...

Écrire une lettre de motivation en anglais en 7 étapes

Si vous êtes tombé.e sur cet article, c’est que vous cherchez un emploi ou un stage en anglais, ou que vous voulez partir étudier dans un pays anglophone. Vous ne savez pas par où commencer, vous avez un peu la boule au ventre, et vous tapez « comment écrire une lettre de motivation en anglais » dans Google. 

Pas de panique ! Vous êtes au bon endroit : ami francophone au désir d’aventure vers des eaux (plus ou moins) inconnues, voici la marche à suivre pour écrire une lettre de motivation en anglais. 


1. Connaître votre cible

Vous vous voyez convaincre votre pote de sortir avec une personne dont vous ne connaissez que le nom ? Moi non plus. Ici, c’est la même chose : il faut vous renseigner sur l’entreprise/l’université histoire, ses objectifs, ses événements et son personnel. Non-seulement ça vous donne de l’inspiration, mais en plus ça montre que vous vous intéressez. D’ailleurs, écrivez une lettre de motivation pour chaque entreprise/université : une lettre généraliste sans aucune information sur l’endroit, c’est une garantie de ne pas être retenu.e ! 


2. Le design

Vous vous en doutez, tout va dépendre de votre objectif :

  • Pour un job corporate ou une université: faites sobre, sans couleurs, avec une police courante (Helvetica Neue, Calibri, vous voyez le genre. Et pas de Comis Sans MS, on vous en supplie). 
  • Pour un job plus créatif: si vous pensez que l’entreprise vous le permet (référence au n°1, connaître votre cible !), ajoutez des couleurs, une police originale, une disposition singulière, ou encore un peu d’humour. Attention tout de même, tout ça c’est comme le curry : un peu ça améliore, trop c’est écœurant ! 😉

Lire aussi : Apprendre avec YouTube #3 – Hallo Deutschschule (chaîne en ALLEMAND)


3. L’en-tête

Que ce soit pour un job, un stage, ou une université, ce n’est pas aussi figé qu’en français, avec vos coordonnées à droite et celles du destinataire à gauche. Vous pouvez très bien les mettre l’un en-dessous de l’autre.

  • Votre nom de famille et votre prénom: commencez par ça, c’est la base. 

Sont également indispensables : 

  • Votre mail : attention aux « pascaloulebogossdu75@gmail.com », et attention également à votre mail professionnel actuel si vous voulez changer d’entreprise.
  • La date : on ne s’attarde pas là-dessus, c’est indispensable.
  • Les coordonnées du destinataire : privilégiez toujours une personne précise pour éviter le « To whom it may concern » (le « Madame, Monsieur » anglophone, donc). Mettez aussi son service ou son département si c’est une grande entreprise ou université. D’ailleurs, Que ce soit pour un job, un stage, ou une université, ce n’est pas aussi figé qu’en français: vous pouvez très bien mettre vos coordonnées et celles de votre destinataire l’une en-dessous de l’autre.

4. L’introduction: « cut the crap »

  • S’adresser à son interlocuteur : Si vous connaissez son nom, un « Dear Mrs X », ou un « Dear Professor Y » suffit. Si vous n’avez pas de nom, « To whom it may concern » (« Madame, Monsieur ») s’impose.
  • Allez droit au but : comme on dit en anglais, « cut the crap ». Ne vous attardez pas trop sur l’entreprise, parlez de vous-même. Ne tournez pas autour du pot. Compétences, expériences, résultats: du concret! 
  • Premières phrases types: « X, X and X is what I do best in my company » (« X, X et X est ce que je fais de mieux dans mon entreprise »), « After graduating in X at Y, I started doing Z for 4 years » (« Après avoir acquis mon diplôme de X à Y, j’ai commencé en tant que Z pendant 4 ans »)
  • Commencer par « je » on le sait tous, commencer par « je » en français, c’est comme lécher son assiette puis la fracasser par terre directement sur le carrelage. En anglais, on se prend moins la tête : on vous l’a dit, « cut the crap » ! Commencer par « I » n’est pas du tout interdit. 

D’ailleurs, essayez aussi d’éviter les participes présents. (Pablo : « En français aussi, les participes présents c’est boring… »).


5. Le corps

  • 3 paragraphes : comme en français, vous n’échapperez pas au classique « moi, vous, nous » ou à sa variante si vous aimez vivre dangereusement, « vous, moi, nous »
  • Le contenu :

1. Valorisez votre expérience : il faut savoir que les anglo-saxons valorisent beaucoup plus l’expérience que les diplômes. Alors n’hésitez pas à mettre en avant ce que vous avez vécu, que ce soit au travail, à l’étranger, en volontariat ou autres. 

2. Équivalence des diplômes : Mettez quand même vos diplômes, mais faites attention à l’équivalence entre les pays.

3. Valorisez vos échecs : Eh oui ! Aux USA, l’esprit d’entreprise valorise les risques (mesurés, hein), alors on met en avant ses échecs. C’est valable aussi dans la vie, un échec, c’est une tentative et un apprentissage 😉

4. Jouez sur l’originalité : vous êtes francophone ? Utilisez-le comme une force ! Cela vous donnera de l’originalité en plus de la langue parfaitement maîtrisée. Mais attention : votre anglais doit rester correct et adapté au monde de l’entreprise. Faites-vous relire, si besoin !

À lire aussi: Comment je me suis immergée dans l’anglais sans quitter la France

5. Un ton spontané : contrairement au français, préférez un ton spontané et personnel. En gros, évitez les ronds de jambe, les participes présents (on ne le répètera jamais assez) et les formules alambiquées. Attention tout de même à ne pas basculer dans trop de familiarité, mais vous pouvez être un peu plus relax qu’en français.

« On pouvait dire, oh Dieu! bien des choses en somme en variant le ton »

6. Pas trop de mots-liens : là où le français raffole des « cependant », « en outre » et autres « par conséquent », n’en abusez pas en anglais. Un petit « however » (cependant) ou « consequently » (par conséquent) ne fera de mal à personne, mais là encore, voyez ça comme du curry… un peu, mais pas trop !

7. Pas plus d’une page : le corps est la partie qui prend le plus de place, alors faites attention que votre lettre de motivation ne dépasse une page. Au besoin, rétrécissez un peu la police ou serrez un peu les marges (« Mais pas trop : rappelez-vous, le curry… »)


6. Le vocabulaire

(rangé par catégories et dans l’ordre alphabétique)

Voici quelques exemples de mots récurrents dans une lettre de motivation. N’oubliez pas, en plus de ça, d’utiliser le jargon spécifique au milieu et à l’entreprise. Au besoin, cherchez-le sur des sites comme Wordreference ou Reverso Context.


7. La conclusion

  • Remeciez votre interlocuteur : il suffit d’une petite phrase, mais c’est souvent d’usage d’apprécier qu’on vous ait lu.e avec un « Thank you for taking the time to review my resume » (merci d’avoir pris le temps d’évaluer mon CV) ou « Thank you for considering my candidacy/application » (merci d’avoir considéré ma candidature)
  • Résumez vos compétences : une seule phrase suffit également, mais il est important de résumez pourquoi vous êtes le/la candidat.e idéal.e. Par exemple, « my skillset would make me an efficient member of your team » (mes capacités feraient de moi un membre performant de votre équipe).
  • Objectif: entretien : si vous postulez pour un job, gardez à l’esprit que vous visez l’entretien d’embauche. Vous pouvez donc ajouter « I look forward to speaking to you » (je me réjouis de vous parler bientôt), ou simplement « I hope to hear from you soon » (j’espère entendre de vos nouvelles bientôt).
  • Formules de fin : là encore, le français aime s’appesantir en « veuillez agréer » et autres « expression de mes sentiments distingués ». En anglais, allez à l’essentiel : un simple « kind regards » (meilleures salutations) ou « (yours) sincerely » (cordialement) suffit largement. 

Et voilà ! Votre lettre est écrite, prête à être envoyée. Plus qu’à attendre qu’on vous réponde.  En attendant, pourquoi pas lire un de nos articles ? 😉

À lire aussi : Apprendre avec YouTube #4 : Korean Unnie (chaîne en CORÉEN) 

Inès

Crédits photo: Cyrano par Laura Dahl via Flickr/Lettre de motivation par Erik via Flickr/Gif Eminem via Giphy

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *