Loading ...

APPRENDRE AVEC YOUTUBE #1 : HolaSoyGerman (chaîne en ESPAGNOL)

Bon, cette fois-ci c’est mon tour, ok ? (Inès : « ça va, ça va ! »)

Pour la première semaine de notre challenge, nous nous sommes décidés après mûre réflexion de nous lancer dans l’analyse d’un pilier de YouTube, l’Usain Bolt de la parole, le Cyprien chilien, le Lucky Luke de l’humour (Inès : « t’es lourd, enchaîne ») : ce n’est autre que HolaSoyGerman.

Ce jeune vidéaste chilien, de son vrai nom Germán Garmendilla, peut se vanter d’avoir à seulement 29 ans une petite quarantaine de millions d’abonnés, rien que ça. Il est dans le top 20 des premières chaines mondiales et est le leader du YouTube hispanophone. On se lance donc un défi de taille dès le départ.

Comme dit précédemment, le but de l’opération est de donner une note de « recommandabilité » de la chaine, que ce soit sur la langue ou sur le contenu (Inès : « On va peut-être y aller du coup ? »).

Du côté de la langue

 

Le débit

Comme vous l’avez certainement compris, le sujet parle espagnol. Ah ! l’espagnol … Idioma de mi corazón. On le perçoit souvent comme une langue qui se parle vite, et en effet, elle est plus rapide que le français, Pourtant, tout dépend de la personne qui parle. Sauf qu’ici c’est trop, même pour moi qui suis habitué. Perforé de toutes parts par son débit mitraillette, on est vite dépassé par la vitesse, d’autant que le montage est très dynamique – voire un peu trop par moments. C’est donc difficile pour un francophone de suivre, surtout si on est débutant.

En attendant, comme on est des gens d’investigation, on ne s’est pas laissés abattre. On a essayé de regarder une vidéo à vitesse 0,75, et là, c’était le soulagement : le visionnage devient tout de suite beaucoup plus agréable !

En plus de ça, si vous n’êtes toujours pas rassuré.e, vous pouvez toujours suivre avec les sous-titres. La plupart du temps, il y a en a de très bons en espagnol (d’Amérique latine), d’autres en anglais, et d’autres encore en français, mais qui sont plus rares. D’ailleurs, traduire une vidéo dans une langue étrangère est un bon exercice, en plus d’être accessible à tous. Franchement, c’est pas une super idée de défi ?

Source : GIPHY

 

Le vocabulaire

Niveau vocabulaire, certaines vidéos sont très pratiques parce qu’elles contiennent des mots courants et utilisables facilement dans une conversation lambda, par exemple la vidéo sur la nourriture (lien).

Le niveau de langue est assez familier, donc pas hyper abordable pour un débutant, surtout qu’il parle vite. Mais ça s’avère très utile pour faire face à l’impitoyable natif, qui n’a pas conscience qu’avec ton niveau scolaire, tu comprends que dalle.

clip_image001

Notons également que c’est de l’espagnol d’Amérique latine, et donc que certains mots et expressions varient par rapport à l’espagnol ibérique.

Du côté du contenu

 

Le Germán des podcasts à l’ancienne

Niveau contenu, on remarque d’abord que notre Germanito nous donne ce qu’il nous a promis : on s’attend à une chaîne de podcasts humoristiques, on a une chaîne de podcasts humoristiques. Tout y est : le montage dynamique, le face cam, la distinction des différents personnages, on est bien face à ce que Cyprien a pu faire à ses débuts (Inès : « Et il a un peu le physique de TiboInShape, aussi. »)

Petit bémol : on trouve que ses blagues, même si elles sont globalement énergiques et efficaces, traînent parfois en longueur. On remarque aussi que dans certaines vidéos, son humour tend maladroitement au sexisme et à l’homophobie banalisés. Certes, c’était il y a plus de cinq ans pour certaines, mais comme il vise un public plutôt jeune, on trouve ça limite-limite. Mais bon : on préfère se rappeler qu’il ne fait plus de vidéos depuis trois ans, et se dire que s’il avait continué, sa mentalité aurait peut-être évolué avec l’actualité (Inès : « on espère très fort, en tout cas ! »)

L’autre Germán

Par contre, le personnage insouciant qu’il présente dans ses vidéos humoristiques laisse la place à un Germán totalement différent lorsqu’il traite de sujets sérieux. Notamment ses vidéos sur le harcèlement et sur les tremblements de terre. Ce sont des sujets qui le touchent particulièrement, ce qui expliquerait ce changement radical. L’humour est moins présent voire plus du tout, et quand il est là, il traîne beaucoup moins en longueur. On trouve ces vidéos-là particulièrement agréables, puisque leur contenu est intéressant, sans le côté gênant d’un humour parfois bancal.

Conclusion – la note 

Bref, c’est bien beau tout ça mais on devrait peut-être passer aux résultats (Inès : “ Tu me retires les mots de la bouche …”).

Nous avons finalement établis que nos deux principaux critères de cotation: la langue et le contenu, qui auront le même poids. Notez que pour le critère Langue , la cotation varie selon les trois niveaux qu’on a établis : Débutant, Bases, et Avancé.

LANGUE: Pour avoir dépassé la vitesse lumière à plusieurs reprises, s’être exprimé très familièrement et avoir joué avec les mots, nous lui avons attribué pour la langue les notes suivantes: 

  • 1,25/5 pour le niveau Débutant
  • 2,25/5 pour le niveau Bases
  • 3,75/5 pour le niveau Avancé

CONTENU: Pour sa très bonne maîtrise du “kit du parfait Youtubeur”, pour son humour parfait bancal et délicat, et pour son implication surprenante dans les thèmes qui le tiennent à coeur, nous avons décidé de lui attribuer pour le contenu la note de 3,25/5

Ce qui nous donne un total de: 

Et vous, vous en pensez quoi de notre Germanito? 

La prochaine chaîne qu’on aura le plaisir de décortiquer pour vous sera une chaîne anglophone, et qui risque de plaire aux amateurs de cuisine sans viande… Alors, à votre avis?

Pablo

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comments

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *